Comment parler du nouveau Guide alimentaire

Guide alimentaire canadien 10 min

Le nouveau Guide alimentaire : des pistes pour aider les enseignants à l’aborder en classe avec les élèves

Par DFC - PLC, Équipe Nutrition
Vue supérieure d'un livret et crayon entouré de fruits, gruau et yogourt
Livret avec crayon et aliments sains

Points saillants

  • Quels sont les changements?
  • Interprétation du nouveau Guide alimentaire
  • Planification d'activités en classe

Nouveau Guide alimentaire : quels sont les effets sur vos activités en lien avec la saine alimentation?

En janvier 2019, Santé Canada a publié un nouveau Guide alimentaire canadien pour remplacer celui de 2007. Quels sont les effets de ce changement sur les activités que vous réalisez avec vos élèves? Découvrons les faits saillants du nouveau Guide et explorons des idées pour l’intégrer à votre enseignement.

Quels sont les changements?

  • Le nombre et les tailles de portions ont été abandonnés au profit de l’écoute des signaux de faim et de satiété. Il s’agit d’une excellente nouvelle puisqu’on sait depuis longtemps que ces signaux sont très utiles pour savoir si l’on a assez mangé.
  • Les aliments sont classés en trois catégories (il y avait auparavant quatre groupes alimentaires) :
    • Les légumes et les fruits
    • Les aliments à grains entiers (produits céréaliers à grains entiers)
    • Les aliments protéinés (combinaison des groupes Lait et substituts et Viandes et substituts)
  • L’aspect visuel a été modifié : l’arc-en-ciel est disparu et à sa place on retrouve une assiette qui présente la proportion de chaque catégorie d’aliments.

Les ajouts

  • On parle maintenant aussi du « comment » manger : on invite les gens à savourer les aliments dans le plaisir, à prendre le temps de partager leurs repas en famille ou entre amis, et à cuisiner à partir d’aliments de base. En résumé, le contexte dans lequel on consomme les aliments est tout aussi important que les aliments eux-mêmes!

Interprétation du nouveau Guide alimentaire

Selon le nouveau Guide, manger sainement ne devrait pas être compliqué. Voici un résumé des principes généraux :

  • On accorde une plus grande place aux légumes et aux fruits frais, surgelés ou en conserve, et on mise sur la variété pour profiter de l’ensemble des vitamines et minéraux qu’ils contiennent. On en consomme à tous les repas et régulièrement aux collations.
  • On choisit des produits céréaliers à grains entiers.
  • On s’assure de toujours avoir un ou des aliments protéinés aux repas, et même à la collation, car ceux-ci fournissent de l’énergie sur une plus longue période et apaisent mieux la faim entre les repas.

Bien que les aliments protéinés aient des éléments nutritifs en commun, chacun apporte une valeur unique. On a qu’à penser au fer de la viande, au calcium des produits laitiers, à l’oméga-3 des poissons ou encore aux fibres des légumineuses. La clé du succès est donc la variété!

 

Planification d’activités en classe

La valeur nutritive d’un aliment ou ses prétendus pouvoirs ne sont pas des arguments efficaces pour amener les élèves à adopter de saines habitudes alimentaires. En effet, les élèves choisissent et apprécient les aliments pour leur goût, et en fonction des expériences qu’ils ont vécues. Si l’on souhaite que les activités aient réellement un impact chez l’élèves, celles-ci devraient être concrètes et basées sur le plaisir. On gagne donc à s’éloigner du classement des aliments en fonction de leurs éléments nutritifs ou de leur valeur nutritive : un concept plus abstrait pour les élèves. Faites plutôt vivre aux élèves des expériences positives et agréables, liées à leur quotidien.

Voici quelques exemples pour maternelle à 3e année :

  • Invitez chaque élève à décrire sa collation en fonction de ses cinq sens : la texture de l’aliment au toucher et dans la bouche, son apparence, son odeur, son goût et même le bruit qu’il produit quand on le mange.
  • Avec des images d’aliments nutritifs, amusez-vous avec les élèves à classer les aliments selon les critères suivants :
    • La forme
    • La couleur
    • La texture (ex. : croquante, tendre, caoutchouteuse)
    • La saveur (ex. : sucrée, salée, acide, amère)
    • La provenance (ex. : arbre, plante, terre, animal)
    • Les préférences de la classe, obtenues par sondage

Pour les élèves de la 4e à la 6e année :

  • Réalisez des activités culinaires simples qui donneront aux élèves des idées pour leurs collations et leurs lunchs :
    • Faites des trempettes pour légumes et fruits avec du yogourt nature et des épices ou herbes.  Pour du “sucrées” ajouter une compote de fruits sans sucre ajouté au yogourt.  Servir avec crudités ou fruits frais.
    • En groupe, demander aux élèves d’inventer des recettes de laits frappés contenant du lait ou yogourt, des graines de lin ou chia, un légume et un fruit.  Essayer ces recettes en classe pour voir quelle est la meilleure au goût!
  • Demandez aux élèves de penser à des idées de dîners nutritifs.  Il faudrait avoir au moins un aliment de chaque catégorie comme par exemple, un légume, un fruit, un aliment à grains entiers comme du pain multigrains et un ou des aliments protéinés tels du poulet et un verre de lait.

Aperçu

Niveau
Multiniveau
Thème
Guide alimentaire canadien
Langue
Bilingue