Faut-il punir ou récompenser les enfants avec de la nourriture?

Mangeur difficile 5 min

Astuces pour guider les intervenants en milieu scolaire dans le développement des goûts des enfants.

Par DFC - PLC, Équipe Nutrition
Jeune fille qui ne veut pas manger son sandwich
Jeune fille qui ne veut pas manger son sandwich

Points saillants

  • L’importance des mots
  • Quoi dire et quoi faire?

Le pouvoir des mots…

L’adulte joue parfois avec les émotions ou le sentiment de culpabilité de l’enfant lorsque celui-ci ne veut pas manger certains aliments ou une certaine quantité de son repas.

Voici quelques exemples de phrases qu’on entend encore souvent :

« Fais-moi plaisir, tu as 7 ans, encore 7 bouchées! »

« Mange la moitié de ton sandwich, puis tu pourras avoir du dessert! »

« Mange tes crudités si tu veux aller jouer! »

Même si elles sont prononcées pour encourager l’enfant à manger, ces paroles ne l’aident pas à apprécier les aliments. 

Lorsqu’on gère le contenu de la boîte à lunch de cette façon, le moment du repas est-il alors plaisant pour l’enfant? C’est peu probable… Pour l’adulte? Pas vraiment non plus! Aide-t-on l’enfant à manger selon ses besoins? Non, puisqu’il risque plutôt de manger davantage et, à long terme, de ne plus écouter les signaux de satiété envoyés par son corps.

Comment s’y prendre alors?

Il vaut mieux inviter l’enfant à goûter à une bouchée de chacun des aliments de sa boîte à lunch, sans mettre de pression, et ne pas le priver de dessert. Patience et persévérance! Un enfant peut aimer un aliment du premier coup, mais parfois il faut lui en présenter certains autres jusqu’à 15 fois et même plus avant qu’il les accepte!

Voici quelques exemples d’encouragements qui peuvent être utilisés :

« Essaie de goûter un peu de tout, ça semble délicieux! »

« Wow! Un wrap aux œufs! Miam, j’adore ça! Savez-vous d’où viennent les œufs? » 

« Savais-tu que la bouche change d’idée? Moi je n’aimais pas les champignons et maintenant je les adore! »

« Félicitations! Tu as goûté à un aliment que tu ne connais pas! »

« Bravo mon grand! Tu as pris un peu de chou-fleur, même si ce n’est pas ton légume préféré! »

Il refuse tout de même de goûter à l’aliment? Qu’à cela ne tienne, il l’a tout de même observé et senti, peut-être même manipulé, et ça compte!

Tous les aliments devraient être traités de la même manière, car un interdit devient toujours plus attrayant!


 

Aperçu

Niveau
Multiniveau
Thème
Mangeur difficile
Thème
Lunch