Informations et questions-réponses pour les producteurs sur la Covid-19

Les impacts directs et indirects du COVID-19 se font sentir dans toutes les industries du Canada. Les PLC collaborent avec un nombre de partenaires pour s’assurer que les producteurs et les consommateurs ont accès aux informations les plus récentes. Vous trouverez ci-dessous une compilation de faits, de conseils et de questions-réponses destinés aux producteurs laitiers. Veuillez également contacter votre association laitière provinciale pour de plus amples informations.

Faits et conseils

Distanciation sociale

Il est prouvé que la distanciation sociale est l’un des moyens les plus efficaces de réduire la propagation de la maladie lors d’une épidémie. Pratiquez la distanciation sociale en faisant un effort conscient pour garder une distance physique d’au moins deux mètres entre les uns et les autres.

 

Conseils :

  • Évitez les réunions non essentielles et pratiquez la distanciation sociale lorsque les fournisseurs essentiels sont sur votre ferme.
  • Évitez les salutations communes, telles que les poignées de main.
  • Limitez les contacts avec les personnes à haut risque, comme les personnes âgées et les personnes en mauvaise santé.

Hygiène 

Prenez en tout temps les mesures d’hygiène élémentaires :

  • Lavez-vous souvent les mains à l’eau et au savon pendant au moins 20 secondes.
  • Utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool lorsque l’eau et le savon ne sont pas disponibles.
  • Toussez ou éternuez dans un mouchoir ou dans votre coude, et non dans votre main.
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche avec des mains non lavées.
  • Nettoyez les surfaces que vous touchez fréquemment avec des produits ménagers ordinaires ou de l’eau de javel diluée (1 volume d’eau de javel pour 9 volumes d’eau) dans votre maison. À la ferme, faites particulièrement attention aux surfaces que vous et d’autres personnes touchez : poignées de porte, robinets, tuyaux, ouvertures et vannes des réservoirs à lait, matériel de traite, etc. Veillez à nettoyer ces zones avant et après les visites des chauffeurs de camion de lait, des vétérinaires et des autres prestataires de services.
  • Exigez que le personnel et les travailleurs agricoles portent en permanence des gants jetables, en accordant une attention particulière à l’hygiène des mains et des gants lors de la traite des vaches ou de la manipulation du matériel de traite.
  • Rappelez régulièrement ces mesures d’hygiène à votre personnel et aux travailleurs agricoles.

Plus d’informations sur le site de l’Agence de la santé publique du Canada.

Bien-être animal

Selon l’Agence canadienne d’inspection des aliments et l’OIE (Organisation mondiale de la santé animale), il n’existe aucune preuve suggérant que le COVID-19 circule parmi les bovins laitiers ou d’autres animaux d’élevage, ni qu’il pourrait se transmettre d’humain à bête ou vice-versa.

Conseils :

Biosécurité renforcée 

Il est plus important que jamais de suivre des protocoles de biosécurité renforcée. La distanciation sociale vise à limiter toute propagation du virus à la fois à un prestataire de services et à un producteur. Dans la plupart des cas, la collecte du lait et la livraison des aliments peuvent se faire sans la présence du producteur. Si un producteur doit donner des instructions spéciales, il peut utiliser un téléphone ou une vidéo à l’avance ou donner des conseils à plus de deux mètres du prestataire de services.  

Conseils :

  • N’autorisez que les prestataires de services importants et essentiels dans votre exploitation (par exemple, les vétérinaires, les chauffeurs de camion de lait, la livraison d’aliments pour animaux, etc. ;)
  • Ne leur serrez pas la main, restez à une distance de deux mètres lorsque vous leur parlez, ou choisissez de communiquer par téléphone avant, pendant ou après une visite ;
  • Lavez-vous les mains fréquemment et rappelez les pratiques générales d’hygiène à votre personnel et aux travailleurs agricoles ;
  • Placez des panneaux de biosécurité à chaque entrée de votre ferme et de votre étable pour demander à vos fournisseurs de vous appeler avant d’entrer dans la grange ou de se déplacer dans la propriété ;
  • Placez un objet (par exemple un chevalet) au milieu de votre allée avec le panneau de biosécurité afin que les fournisseurs ne puissent pas le manquer ou l’ignorer.
  • Les chauffeurs de camions laitiers doivent également suivre des protocoles de biosécurité renforcés pour garantir la sécurité de la chaîne d’approvisionnement du lait. Vous pouvez les aider en leur fournissant du matériel de nettoyage prêt à l’emploi dans la laiterie.

Plus d’informations :

Autres liens utiles :

Organisation mondiale de la santé

Ressources sur la santé mentale en raison des préoccupations soulevées par la COVID-19

Ces faits et conseils seront mis à jour au fur et à mesure que de nouvelles informations seront disponibles.

 

Questions et réponses

  1. Comment la distanciation sociale affecte-t-elle ma ferme et les services que je peux attendre de mes fournisseurs et des autres ? 

En tant qu’agriculteur et propriétaire d’entreprise, vous devez planifier l’exploitation continue de votre ferme. Pour le bien de votre santé, de même que celle de votre famille et de vos employés, appliquez de bonnes recommandations de santé publique. Limitez le nombre de visiteurs dans votre ferme, tout en tenant compte des besoins de votre ferme et de vos animaux. Maintenez cette distance de deux mètres avec vos fournisseurs de biens et services essentiels et évitez de leur serrer la main.

  1. Où puis-je trouver des conseils pour planifier les éventuels problèmes de ressources humaines de mon exploitation agricole ?

Vous devrez peut-être trouver des solutions créatives si vous et vos ouvriers agricoles habituels développez les symptômes du COVID-19. Révisez votre plan de préparation à la pandémie, si vous en avez un, ou utilisez les guides préparés par la Commission canadienne du lait pour en élaborer un (http://www.cdc-ccl.gc.ca/CDC/index-fra.php?id=3833). Votre plan doit comprendre des stratégies pour que quelqu’un puisse traire et s’occuper de vos animaux.

Si vous avez besoin d’une aide supplémentaire, contactez vos voisins, votre organisation provinciale ou d’autres groupes. 

De plus, le Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture a élaboré la ressource utile suivante : https://cahrc-ccrha.ca/fr/node/6571

  1. Les travailleurs étrangers temporaires sont-ils toujours admis au Canada ?

Les travailleurs agricoles saisonniers, les travailleurs du secteur de la pêche/des produits alimentaires de la mer et tous les autres travailleurs étrangers temporaires sont exclus de l’interdiction de voyager.

Une modification temporaire est apportée au processus d’évaluation de l’impact sur le marché du travail pour les employeurs des secteurs de l’agriculture et de la transformation des aliments, car la période requise de recrutement de deux semaines sera supprimée pour les six prochains mois.

Le gouvernement portera d’un à deux ans la durée maximale d’emploi autorisée pour les travailleurs de la filière des bas salaires du Programme des travailleurs étrangers temporaires.

En plus des protocoles de dépistage de santé avant le voyage, toutes les personnes arrivant de l’étranger doivent s’isoler pendant 14 jours à leur arrivée au Canada.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le Programme des travailleurs étrangers temporaires au numéro sans frais 1-800-367-5693.

  1. Si j’ai déjà un travailleur étranger dans mon exploitation, a-t-il droit à une prolongation de séjour ?

Dans le cadre du programme actuel pour les travailleurs étrangers temporaires, il est possible de prolonger la durée de séjour des travailleurs temporaires au Canada. Vous pouvez contacter le Programme des travailleurs étrangers temporaires au numéro gratuit 1-800-367-5693 pour plus d’informations. Les PLC encouragent activement le gouvernement à réduire les formalités administratives pour assurer un processus plus rapide.