Commentaires des Producteurs laitiers du Canada sur la consistance du beurre

Déclaration Ottawa, ON

Aucune étude récente n’a démontré que la consistance du beurre a changé, et nous ne sommes pas au courant de changements importants dans la production laitière ou dans la transformation. Notre secteur collabore avec des experts pour évaluer plus à fond ces rapports.

Les Producteurs laitiers du Canada sont au courant des récents rapports anecdotiques des consommateurs au sujet de la dureté de leur beurre, toutefois, il n’est pas clair si ceux-ci font référence au beurre importé ou canadien.

Aucune donnée récente n’a démontré que la consistance du beurre a changé, et nous ne sommes pas au courant de changements importants dans la production laitière ou dans la transformation. Notre secteur collabore avec des experts pour évaluer plus à fond ces rapports.

« Les producteurs laitiers sont intransigeants en matière de qualité et suivent certaines des normes les plus strictes au monde pour respecter cet engagement », a déclaré le chef de la direction des Producteurs laitiers du Canada, M. Jacques Lefebvre. « Le Canada a une réglementation très stricte et l’industrie laitière suit un programme d’assurance qualité très complet appelé proAction pour s’assurer de la qualité et des normes élevées auxquelles les Canadiens s’attendent. »

De nombreux facteurs différents peuvent avoir des effets subtils sur le goût, la texture et le point de fusion du beurre, y compris les différences dans l’alimentation d’une vache d’une région à l’autre ou d’une saison à l’autre. Les rations alimentaires exactes des vaches sont déterminées au niveau de la ferme en consultation avec des experts en nutrition animale. Elles peuvent, de diverses façons, avoir une incidence sur la texture du beurre.

Daniel Lefebvre, chef des opérations à Lactanet (le réseau canadien pour l’excellence laitière) et expert en nutrition et composition du lait de vache, explique :

« Le type de gras saturés naturellement dominant dans le beurre est appelé “acide palmitique”. Il est normal que la proportion d’acide palmitique fluctue à l’intérieur d’une certaine marge en raison des variations saisonnières et régionales de l’alimentation des vaches. Cette fluctuation peut influer sur les propriétés de la matière grasse du lait, modifiant ainsi le point de fusion. Nos analyses de routine des acides gras contenus dans le lait n’indiquent aucune augmentation inhabituelle de la proportion d’acide palmitique au cours de la dernière année. »

On trouve un certain nombre de techniques simples pour ramollir le beurre au https://bit.ly/3cVdVo9, https://bit.ly/2YXTI8T et https://bit.ly/3a3FXMw.

– 30 –

À propos des Producteurs laitiers du Canada

Les Producteurs laitiers du Canada sont l’organisme national de politique, de lobbying et de promotion qui représente les producteurs laitiers canadiens. Les PLC s’efforcent de créer des conditions stables pour le secteur laitier dans notre pays. Ils cherchent également à soutenir des politiques qui favorisent la durabilité de la production laitière canadienne et à promouvoir les produits laitiers et leurs bienfaits pour la santé.

Contact médias

Lucie Boileau
Directrice des communications
Producteurs laitiers du Canada
Lucie. Boileau@dfc-plc.ca
613-220-1724