Diffusion pour commentaires publics de la version préliminaire du code de pratiques révisé pour les bovins laitiers

Communiqué de presse Ottawa

Le Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage (CNSAE) et les Producteurs laitiers du Canada (PLC) ont le plaisir d’annoncer le lancement de la période de commentaires publics du projet de révision du Code de pratiques pour le soin et la manipulation des bovins laitiers.

(Lacombe, Alberta) Le 29 novembre 2021 – Le Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage (CNSAE) et les Producteurs laitiers du Canada (PLC) ont le plaisir d’annoncer le lancement de la période de commentaires publics du projet de révision du Code de pratiques pour le soin et la manipulation des bovins laitiers. La période de commentaires publics permettra à tous les acteurs de se prononcer sur les révisions proposées au code de 2009.

Le projet de code et la plateforme de commentaires en ligne sont maintenant accessibles sur www.nfacc.ca/codes-de-pratiques/bovins-laitiers. Tous les commentaires doivent être soumis sur la plateforme en ligne. La période de commentaires publics se termine le 27 janvier 2022. Après cette date, le comité d’élaboration du code étudiera les commentaires envoyés, et la version finale du code de pratiques sera publiée en 2022.

Les codes de pratiques pour le soin et la manipulation des animaux d’élevage sont l’aboutissement d’une approche consensuelle propre au Canada, qui réunit les acteurs concernés intéressés par les normes de soin des animaux.

« Nous, les producteurs laitiers canadiens, avons à coeur d’offrir d’excellents soins à nos animaux, et le code proposé vise à actualiser nos normes de bien-être animal déjà très élevées » indique David Wiens, producteur laitier manitobain et président du comité d’élaboration du code. « Notre travail comme producteurs laitiers évolue sans cesse pour respecter les pratiques exemplaires les plus récentes ancrées dans la science. Nous apprécions les opinions de nos concitoyens, qui contribueront à guider l’amélioration continue et l’optimisation de nos pratiques agricoles. »

Le rapport d’un comité scientifique qui résume les conclusions de la recherche sur les questions de bien-être prioritaires est publié en même temps que le projet de code; il est conseillé de le lire lui aussi avant de commenter le code. Ce rapport évalué par les pairs, qui a été une ressource essentielle tout au long du projet, est cité au moins 80 fois dans la version préliminaire du code de pratiques.

« Je suis particulièrement fière de faire partie de ce processus » affirme Elsa Vasseur, coprésidente du comité scientifique et titulaire d’une chaire de professeure-chercheure industrielle du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie. « Cette démarche unique en son genre n’est pas facile : elle comporte plusieurs étapes, elle repose en grande partie sur la littérature scientifique, le public est consulté, puis tout l’exercice est répété pour réagir aux commentaires reçus, mais cela en vaut vraiment la peine. Le fait que nous en sommes à l’étape de la consultation publique est déjà une réalisation extraordinaire pour tous les acteurs. »

« Cette révision a nécessité un travail énorme : de l’examen de la recherche aux discussions sur les soins aux animaux et sur la faisabilité de différentes pratiques de gestion. J’ai hâte de prendre connaissance des commentaires et de savoir si nous avons réussi à aborder les questions prioritaires » ajoute Dre Kelly Barratt, qui représente les médecins vétérinaires pour l’Association canadienne des médecins vétérinaires. « Je me suis engagée dans ce processus en espérant que notre travail aurait un impact positif sur les animaux sous nos soins, et que pourrais être fière de nos progrès. Je n’ai pas été déçue. »

Une fois parachevé, le code révisé favorisera des pratiques rationnelles de gestion et de soin des animaux en présentant des recommandations et des exigences à l’égard du logement, de l’alimentation, de la manipulation et d’autres pratiques d’élevage. Les PLC ont amorcé la révision du code pour les bovins laitiers de 2009 en janvier 2019, en suivant le processus d’élaboration des codes du CNSAE.

« Je félicite les producteurs laitiers d’avoir participé à cette importante révision du code et de continuer d’investir dans la recherche sur le bien-être des bovins laitiers, qui a servi de base aux délibérations du comité » indique Jeff Rushen, chercheur à la retraite sur le bien-être des bovins laitiers, qui représente Animaux Canada. « Le processus des codes du Canada rend possible les conversations difficiles, mais très importantes, que nous devons avoir au sujet des meilleurs moyens d’apporter des améliorations concrètes au bien-être des animaux. »

La révision du code est pilotée par un comité d’élaboration de 19 personnes qui comprend des producteurs de tout le Canada, des représentants d’organismes de défense du bien-être animal et d’application des lois, des transformateurs, des médecins vétérinaires et des représentants du gouvernement.

Le code pour les bovins laitiers est l’un de quatre codes de pratiques en cours d’élaboration dans le cadre d’un projet pluriannuel du CNSAE. Les codes de pratiques sont notre entente nationale sur les exigences et les pratiques recommandées à l’égard des soins aux animaux d’élevage. Il est important que ces codes soient scientifiquement éclairés, applicables par les producteurs, et qu’ils reflètent les attentes de la société, à savoir que les animaux d’élevage ont droit à des soins responsables.

Financé en partie par le gouvernement du Canada dans le cadre du programme Agri-assurance du Partenariat canadien pour l’agriculture, une initiative fédérale-provinciale-territoriale.

-30-

À propos des Producteurs laitiers du Canada

Les Producteurs laitiers du Canada sont l’organisme national de politique, de lobbying et de promotion des producteurs de lait. Les PLC s’efforcent de réunir des conditions stables pour le secteur laitier canadien d’aujourd’hui et de demain. L’organisme cherche à maintenir des politiques qui favorisent la viabilité de la production laitière canadienne et fait la promotion des produits laitiers et de leurs bienfaits pour la santé. Pour plus de détails, visitez producteurslaitiersducanada.ca.

Contact médias

Lucie Boileau, directrice des communications,
Les Producteurs laitiers du Canada,
613-220-1724, [email protected]