Mise en œuvre de l’ACEUM : le secteur laitier aussi a été induit en erreur par le gouvernement fédéral

Communiqué de presse Ottawa, ON

Les Producteurs laitiers du Canada et l’Association des transformateurs laitiers du Canada confirment aujourd’hui qu’ils ont été, tout comme les parlementaires, induits en erreur par le gouvernement Trudeau en ce qui concerne la date de mise en œuvre de l’accord entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

29 avril 2020 (OTTAWA) — Les Producteurs laitiers du Canada et l’Association des transformateurs laitiers du Canada confirment aujourd’hui qu’ils ont été, tout comme les parlementaires, induits en erreur par le gouvernement Trudeau en ce qui concerne la date de mise en œuvre de l’accord entre le Canada, les États-Unis et le Mexique (ACEUM). Ils font écho aux préoccupations exprimées par l’honorable Don Plett, chef de l’opposition au Sénat, qui a indiqué qu’il avait un engagement du gouvernement à propos de cette date.

Le secteur laitier avait obtenu l’appui des parlementaires pour que l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) entre en vigueur en même temps que le début de la campagne laitière (1er août 2020). Cela aurait permis au secteur de disposer de 12 mois complets d'exportations conformément à la concession négociée pour la limite des seuils de la première année sur certains produits laitiers clés, avant d'être limité par la réduction significative accordée au cours de la deuxième année de l'accord. Dans le cadre de l’ACEUM, le Canada a non seulement transféré aux États-Unis une partie de sa production laitière intérieure, mais il a également accepté de s’imposer des limites sur les exportations de certains produits laitiers d’importance.

« Notre gouvernement a été le premier à annoncer aux autres parties qu’il était prêt à mettre l’ACEUM en application », dit Jacques Lefebvre, chef de la direction des Producteurs laitiers du Canada. « Le secteur laitier a été informé à la dernière minute et, à en juger par la réaction des partis d’opposition, nous n’étions pas seuls à être surpris. »

Le gouvernement Trudeau a ensuite rassuré le secteur, a expliqué Mathieu Frigon, président de l’Association des transformateurs laitiers du Canada : « Le gouvernement nous a dit de ne pas nous inquiéter. Le Canada, prétendaient-ils, devait envoyer un signal à l’administration américaine pour lui faire savoir qu’il tenait à l’ACEUM, mais que les États-Unis et le Mexique étaient loin de pouvoir donner leur préavis, et nous ne devions donc pas nous préoccuper d’une entrée en vigueur précoce. »

L’impact d’une nouvelle concession aux États-Unis de la part du gouvernement fédéral est significatif. Avec une entrée en vigueur avant le début de la campagne laitière, le 1er août 2020, le plafond d’exportation et l’accès au volume de la première année s’appliquera immédiatement et pendant quelques semaines seulement avant que le plafond de la deuxième année ne soit abaissé significativement avec une augmentation du volume importé au Canada.

Cette entrée en vigueur hâtive entraînera une réduction de près de 40 % des exportations du secteur laitier canadien alors que nous nous efforçons d'assurer un approvisionnement continu de produits laitiers frais et locaux aux Canadiens.   Pour les producteurs et les transformateurs laitiers, la mise en œuvre anticipée d’un mois de l’ACEUM représente des pertes estimatives de 100 millions de dollars.  En outre, le secteur devra faire face à des pertes annuelles supplémentaires à perpétuité de 330 millions de dollars en raison de l’accès accordé au marché canadien aux produits laitiers étrangers.

 

— 30 —

 

À propos de l’Association des transformateurs laitiers du Canada

L’ATLC est l’association nationale de l’industrie canadienne représentant les intérêts de l’industrie canadienne de transformation laitière en matière de politique publique et de réglementation. Les membres de l’ATLC représentent certaines des marques d’aliments les plus reconnues au Canada, emploient plus de 23 000 Canadiennes et Canadiens et contribuent à hauteur de 17,3 milliards $ à l’économie nationale.

À propos des Producteurs laitiers du Canada

Les Producteurs laitiers du Canada sont l’organisme national de politique, de lobbying et de promotion qui représente les éleveurs laitiers canadiens. Les PLC s’efforcent de créer des conditions stables pour le secteur laitier. Il cherche également à maintenir des politiques qui favorisent la viabilité de la production laitière canadienne et qui font la promotion des produits laitiers et de leurs bienfaits pour la santé.

Contact médias

Lucie Boileau, directrice, Communications

Producteurs laitiers du Canada

lucie.boileau@dfc-plc.ca 

613-220-1724

 

Amélie Baillargeon

Coordonnatrice, Affaires publiques et Opérations

Association des transformateurs laitiers du Canada

abaillargeon@dpac-atlc.ca
613-232-7242 ext. 104