Manger pendant le temps des Fêtes : un guide de survie

Article 4 min

Le temps des Fêtes, c’est un vrai marathon de partys et de soupers. Comment en profiter pleinement sans se sentir trop plein? Et quoi manger entre chaque festin? Nous avons jasé collations, quantités et partage avec Lucie Bérubé, diététiste chez les Producteurs laitiers du Canada

Par DFC - PLC, Équipe Communications
Une famille autour de la table pour le repas de Noël

Comment peut-on profiter des repas copieux sans se sentir trop plein?

Lucie Bérubé : En fait, le message à retenir, c’est qu’il faut respecter sa faim. Comme les repas sont souvent longs et copieux, il est donc important d’apprendre à reconnaître sa faim qui est dictée par nos besoins en énergie. La tentation est souvent forte pour goûter à tout. Alors, mieux vaut prendre un petit peu de chaque plat. Ensuite, si la faim se fait sentir, nous pouvons nous resservir de ce que nous avons le plus apprécié. S’il n’y a pas d’interdit, on évite de se culpabiliser et on profite pleinement des aliments et des bons moments à table.

Et comment on se prépare pour le réveillon?

Lucie Bérubé : Pendant le temps des Fêtes, on a souvent la mauvaise habitude de se priver toute la journée en prévision de l’abondance d’aliments qui seront servis en soirée. Donc, dès qu’une occasion se présente pour grignoter, il est difficile de s’arrêter. Prendre des petits repas et des petites collations régulièrement au cours de la journée est une solution pour minimiser les occasions de trop manger. Il est aussi important de penser aux enfants. En intégrant les collations à la routine, les enfants pourront conserver leur niveau d’énergie toute la journée.

 

Shareable Quote

Pendant le temps des Fêtes, on a souvent la mauvaise habitude de se priver toute la journée en prévision de l’abondance d’aliments qui seront servis en soirée.
Lucie Bérubé, diététiste

Donc, on devrait prendre des collations. Quel genre?

Lucie Bérubé : Les collations devraient toujours contenir une source de glucides (sucres) et de protéines. Quelques exemples d’aliments riches en glucides : fruits, légumes, craquelins de grains entiers, muffins maison, barres de céréales maison, pains de grains entiers. Quelques exemples d’aliments protéinés : lait, yogourt, fromage, noix, graines, tartinade d’œufs, de poissons, de volaille, de légumineuses, etc. Les choix sont multiples! Les glucides donnent de l’énergie alors que les protéines calment la faim et rassasient plus longtemps. Les collations comprenant des glucides et des protéines sont celles que l’on devrait prendre tous les jours de l’année.

Les repas traditionnels – à manger ou à ne pas manger?

Lucie Bérubé : Le temps des Fêtes, c’est un temps de réjouissances. Ce n’est pas le moment pour se mettre des interdits, il faut plutôt profiter du temps en famille. La nourriture que l’on mange représente nos traditions familiales et notre culture. Il s’agit donc d’un moment de partage, un échange. Il faut donc savourer ces moments. On devrait également prendre le temps de cuisiner en famille et en profiter pour transmettre les traditions culinaires familiales d’une génération à la suivante.

 

Shareable Quote

On devrait également prendre le temps de cuisiner en famille et en profiter pour transmettre les traditions culinaires familiales d’une génération à la suivante.
Lucie Bérubé, diététiste

Des conseils pour le party du bureau?

Lucie Bérubé : C’est bien de prendre un verre d’eau entre chacune de nos consommations. S’il y a des collègues qui ne souhaitent pas prendre de boissons alcoolisées, il faut respecter ce choix. Devant un grand buffet, on goûte aux plats qui nous intéressent et on évalue, selon notre faim, si on retourne se resservir ou pas. Et si l’assiette que l’on s’est servie est trop copieuse et que l’on a plus faim, vaut mieux écouter ses signaux de satiété.

Pour soulager la gueule de bois, des recommandations?

Lucie Bérubé : De l’eau pour se réhydrater, faire de l’exercice pour s’oxygéner, par exemple sortir dehors et prendre une marche, et manger une collation simple. Il n’y a pas de miracle, seul le temps fera son œuvre.

Et toutes ces cures qui sont à la mode?

Lucie Bérubé : Depuis toujours et selon la mode du moment, il y a des diètes ou des cures qui sont populaires. Toutefois, il n’existe pas d’aliments magiques! Il faut manger de tout, des légumes et des fruits, des aliments à grains entiers et des aliments protéinés; respecter sa faim et sa satiété; et bien s’hydrater!

 

Et une diététiste, ça mange quoi pendant le temps des Fêtes?

Lucie Bérubé : Mijotés, dinde, bûche au chocolat… Ma famille est très traditionnelle! Chaque fois qu’on a essayé de faire différent, on s’est dit « Ah non, finalement, ce n’était pas aussi festif, on va revenir à nos traditions! »