Aucune trace. Les antibiotiques n’ont pas leur place dans le lait.

Article 4 min

Les antibiotiques peuvent vous aider à vous sentir mieux lorsque vous avez une infection bactérienne, mais personne n’en veut dans ses aliments. La réglementation stricte établie pour les produits laitiers canadiens nous permet d’assurer que le lait qui se rend à votre réfrigérateur ne contient aucun antibiotique et n’est pas autrement adultéré, c’est-à-dire que rien n’y a été ajouté, même pas de l’eau.

Par DFC - PLC, Équipe Communications
Lait
Découvrez comment la réglementation stricte établie pour les produits laitiers canadiens fait que le lait canadien est exempt d’antibiotiques.

Points saillants

  • Les producteurs laitiers canadiens et les vétérinaires doivent suivre des règles strictes lorsqu’une vache est malade et peut avoir besoin d’antibiotiques
  • Afin d’assurer la qualité du lait canadien, une analyse est effectuée avant que le lait quitte la ferme, puis une seconde avant que le lait puisse être accepté à l’usine de transformation

Les antibiotiques ont leur place, mais pas dans vos produits laitiers.

Lorsque vous optez pour des produits laitiers canadiens, vous pouvez avoir la certitude qu'ils sont de grande qualité, naturels et exempts de toute trace d’antibiotiques. Conformément à la réglementation en vigueur, le lait fait l’objet d’un suivi étroit à partir de la ferme et pendant toutes les étapes de la transformation, jusqu’aux produits que vous mettez dans votre réfrigérateur.

Examinons de plus près les mesures de contrôle de la qualité appliquées au lait canadien, et découvrons pourquoi vous pouvez avoir la certitude que le lait que vous buvez ne contient rien d’autre que de savoureux bienfaits.

Les vaches ne reçoivent des antibiotiques que lorsqu’elles sont malades

Les producteurs prennent la santé et la sécurité de leurs vaches très au sérieux. Comme nous, les vaches peuvent parfois être malades. Dans certains cas, un vétérinaire peut décider de prescrire des antibiotiques, et c’est la seule circonstance où l’utilisation d’antibiotiques est permise.

Si une vache reçoit des antibiotiques pour traiter une maladie, le producteur et le vétérinaire doivent suivre des règles très strictes :

  • La vache qui reçoit des antibiotiques doit être clairement identifiée et surveillée afin que son lait soit immédiatement rejeté.
  • Les vaches malades doivent être traites, mais leur lait doit être rejeté pendant une période de retrait obligatoire établie par Santé Canada. Ce délai permet à l’organisme de la vache d’éliminer toute trace d’antibiotiques.
  • Tout le lait qui quitte la ferme est analysé pour vérifier qu’il n’y a aucune trace d’antibiotiques ou d’autres adultérations.
Une vache laitière
Pour le bien-être des vaches, nos producteurs peuvent administrer des antibiotiques seulement lorsqu’une vache est malade et toujours en suivant les conseils de son vétérinaire.

Le lait canadien : premier de classe

Le lait canadien doit passer une série de tests de contrôle de qualité très stricts, tant à la ferme que pendant la transformation, pour veiller à ce qu’il soit exempt d’antibiotiques et d’autres adultérations avant de parvenir sur les étalages de votre épicerie.

Ce sont les conducteurs de camions de lait qui effectuent les premiers contrôles. En effet, tous les conducteurs de camions de lait canadiens doivent suivre et réussir un programme de certification pour être reconnus comme « essayeurs » ou « classeurs » Certification BTMG (en anglais seulement). L’administration de ce programme pour les camionneurs-essayeurs est provinciale, et l’objectif est que seuls les conducteurs qualifiés pour analyser et évaluer le lait cru fassent la collecte à la ferme.

Parmi les responsabilités de l’essayeur, notons les suivantes :

  • Vérifier l’apparence, l’odeur et la température du lait
  • Mesurer et noter le volume du lait
  • Déterminer si le lait peut être chargé dans son camion
  • Prélever un échantillon de lait dans un contenant stérile qui permettra la traçabilité à la ferme

Les essayeurs ont l'autorité d’accepter ou de rejeter le lait du réservoir d’une ferme sur la base de leurs évaluations et analyses.

Au Canada, tout le lait doit être analysé pour détecter la présence possible de résidus d’antibiotiques avant qu’une usine de transformation ne l’accepte. Lorsque le camion de lait arrive à l’usine, il demeure sur le quai de réception. Avant que le lait puisse être déchargé du camion-citerne, un échantillon est prélevé pour réaliser des analyses très sensibles – tellement sensibles qu’elles peuvent mesurer des parties par milliard, ce qui signifie qu’il serait possible de détecter une goutte dans une piscine olympique. Alors, les chances qu’une trace d’antibiotiques ne soit pas détectée lors de telles analyses? Aussi minces que vos chances de remporter une médaille d’or en plongeon lors des prochains Jeux olympiques d’été (dans la piscine que nous venons de mentionner). À moins que vous ne soyez un as du plongeon… mais bon, vous comprenez notre point.

Sur les 2,2 millions de collectes de lait qui ont lieu dans les fermes canadiennes chaque année, moins de 0,009 % révèlent une présence d’antibiotiques.

Et dans les rares cas où cela se produit, le conducteur de camion apporte le chargement de lait dans un endroit où il sera jeté. Ce lait ne se rend jamais aux consommateurs. La ferme qui a produit ce lait est retracée et est tenue responsable des coûts associés, en plus de payer une amende.

Le lait canadien est échantillonné, traçable et analysé, et doit respecter des règles strictes en matière de qualité et de salubrité des aliments avant de pouvoir se retrouver sur vos tablettes de réfrigérateur. Lorsque vous choisissez du lait canadien, vous avez la certitude qu’il ne contient aucune trace d’antibiotiques. N’est-ce pas rassurant?

Sources

Savoir laitier : destiné aux professionnels de la santé. « Antibiotiques. » plaisirslaitiers.ca

https://www.savoirlaitier.ca/mythes-et-realites/qualite-des-produits/antibiotiques 

Dairy Farmers of Ontario: Proudly serving Ontario’s milk producers. « Bulk Tank Milk Grader Certification Program. » milk.org

https://www.milk.org/Corporate/View.aspx?Content=Transporters/BulkTankCertification 

Farm & Food Care Ontario. « Visitez les entreprises agricoles et de l’agroalimentaire canadiennes. » farmfood360.ca

http://www.farmfood360.ca/fr/#dairy-tile