Les Producteurs laitiers du Canada mettent sur pied un comité d’experts sur la supplémentation en matières grasses dans l’alimentation des vaches

Déclaration Ottawa, ON

Les Producteurs laitiers du Canada sont au courant des récents rapports concernant la supplémentation en gras dans le secteur laitier.

Les Producteurs laitiers du Canada sont au courant des récents rapports concernant la supplémentation en gras dans le secteur laitier.

L’alimentation des vaches peut différer d’une région à l’autre du pays, en fonction de la saisonnalité et des différences régionales des conditions du sol et du climat. Bien que les producteurs cultivent la majorité des fourrages dont ils nourrissent leurs vaches, un certain nombre d’aliments courants comme le lin, le canola, le maïs et d’autres plantes sont utilisés depuis des décennies de façon ciblée pour s’assurer de répondre aux besoins énergétiques des vaches. Les rations alimentaires exactes des vaches sont déterminées au niveau de la ferme en consultation avec les vétérinaires et les experts en nutrition animale.

Les produits à base de palme, y compris ceux dérivés de l’huile de palme, sont parfois ajoutés aux rations des vaches laitières en quantité limitée pour augmenter la densité énergétique de l’alimentation. Les producteurs laitiers d’autres pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande et l’Australie utilise également ce supplément. Ils peuvent aider à fournir de l’énergie aux vaches et aucun effet indésirable n’a été identifié découlant de leur utilisation dans les rations alimentaires des vaches.

Soumis aux normes rigoureuses de santé et de sécurité canadiennes, tout le lait vendu au Canada est nutritif et peut être consommé en toute sécurité.  L’acide palmitique, qui est différent du gras de palme, est une partie naturelle du gras de nombreux végétaux et animaux. Lorsque des suppléments de graisses de palme sont donnés aux vaches au Canada, la quantité généralement fournie dans leurs aliments est faible et a un impact très limité sur le profil d’acide gras palmitique de leur lait. On estime que l’augmentation du profil d’acide gras palmitique des matières grasses laitières liée à cette pratique alimentaire est inférieure à 3 %.

Du point de vue de l'alimentation animale, l'Association de nutrition animale du Canada note que l'utilisation de la graisse de palme dans les aliments pour les vaches n'est pas nouvelle et qu'elle est un ingrédient sûr, dont l'utilisation est approuvée par l'Agence canadienne d'inspection des aliments. De même, Daniel Lefebvre, chef des opérations de Lactanet, le Centre d’excellence du secteur laitier canadien, souligne que l’inclusion de suppléments de graisse de palme dans la nutrition des vaches n’est pas une préoccupation en matière de santé ou de sécurité.

Les PLC ont créé un groupe de travail composé d'intervenants et d'experts pour évaluer la documentation actuelle, les lacunes dans les données et examiner les questions soulevées par les consommateurs. Un large éventail de parties prenantes sera invité à participer, avec des représentants de producteurs laitiers, de transformateurs, d'experts internes et externes. Nous solliciterons également le point de vue des consommateurs dans le cadre de cet exercice.

Les producteurs laitiers sont intransigeants en matière de qualité et suivent certaines des normes les plus strictes au monde pour respecter cet engagement.

— 30 —

À propos des Producteurs laitiers du Canada

Les Producteurs laitiers du Canada sont l’organisme national de politique, de lobbying et de promotion qui représente les producteurs laitiers canadiens. Les PLC s’efforcent de créer des conditions stables pour le secteur laitier. Ils cherchent aussi à maintenir des politiques qui favorisent la viabilité de la production laitière canadienne et qui font la promotion des produits laitiers et de leurs bienfaits pour la santé.

Contact médias

Lucie Boileau

Directrice des communications

Producteurs laitiers du Canada

[email protected]

613-220-1724