L’efficacité environnementale de la production laitière canadienne

Article 2 min

L’empreinte environnementale du secteur de la production laitière au Canada est l’une des plus faibles au monde! Les Canadiens qui savourent chaque jour leurs produits laitiers seront heureux de savoir que l’empreinte du lait produit au Canada a diminué au fil du temps et que les producteurs sont déterminés à continuellement améliorer leurs pratiques et minimiser l’impact environnemental de leur ferme.

Par DFC - PLC, Équipe Communications
A Québec dairy farmer stands in a field
Québec dairy farmer stands in a field on a farm

Points saillants

  • L’empreinte environnementale du lait canadien est bien moindre que celle d’autres pays. La production d’un litre de lait au Canada génère 0,94 kg CO2 eq., soit moins de la moitié de gaz à effet de serre (GES) que la moyenne mondiale
  • Au cours des cinq dernières années, l’empreinte carbone, la consommation d’eau et l’utilisation des terres associées à la production laitière ont diminué respectivement de 7, 6 et 11 %
  • Grâce à une meilleure nutrition des animaux, de l’amélioration génétique et des bâtiments plus confortables, la production de lait par vache a augmenté de 13 % depuis 2011

Les producteurs canadiens améliorent continuellement leurs pratiques de production

La protection de l’environnement est au coeur des valeurs des producteurs laitiers canadiens. Conformément à leur engagement de longue date à cet égard, deux analyses du cycle de vie (ACV) ont été menées pour le compte des PLC afin de mesurer l’impact environnemental du secteur et de cibler les aspects à améliorer.

AGÉCO, une firme se spécialisant dans l’économie agroalimentaire et de la responsabilité d’entreprise, a complété en 2018 cette étude qui mesure la performance environnementale de la production laitière canadienne en 2016 et la compare aux données de 2011. Elle a évalué plusieurs enjeux environnementaux, dont l’empreinte carbone, la consommation d’eau et l’utilisation des terres. 

Les fermes laitières sont efficaces. Depuis 2011, la production de lait annuelle moyenne par vache a augmenté de 13 % grâce aux améliorations apportées à la nutrition animale, à la génétique et au logement.

Guidés par la science, les producteurs continuent d’adopter des pratiques favorables pour l’environnement, telles que :

Les producteurs vident plus souvent l'entreposage du fumier, plus de fermes font la rotation des cultures, les producteurs adoptent des technologies d'agriculture de précision

Une empreinte environnementale plus faible

Produire un litre de lait au Canada émet presque trois fois moins de GES que la moyenne mondiale(1).

Produire 1L de lait au Canada émet 0,94 kg d'éq. de CO2, comparativement à la moyenne globale de 2,5 kg d'éq. de CO2.

Les consommateurs qui savourent chaque jour leurs produits laitiers seront heureux de savoir que l’empreinte du lait produit au Canada a diminué au fil du temps. De 2011 à 2016, l’empreinte carbone, la consommation d’eau et l’utilisation des terres associées à la production laitière ont diminué respectivement de 7, 6 et 11 %. 

Au cours des 5 dernières années, l'empreinte carbone a diminué de 7%, la consommation d'eau a diminué de 6% et l'utilisation des terres a diminué de 11%.

En 2016, la production laitière canadienne a utilisé ou généré 1,3 % des émissions de GES totales du Canada, 0,02 % de l’approvisionnement en eau douce du sud du Canada et 2,9 % des terres agricoles du Canada.

En 2016, la production laitière canadienne a généré ou utilisé 1,3% des émissions GES totales du Canada, 0,02% de l'approvisionnement en eau douce du sud du Canada, 2,9% des terres agricoles du Canada

Grâce à l’innovation des producteurs, à une meilleure productivité et des pratiques plus efficaces, l’empreinte du secteur laitier du Canada sur l’environnement est minime et diminue encore. Ensemble, ils sont déterminés à continuer les améliorations au fil du temps et à minimiser davantage l’impact environnemental de la production laitière.

Pour plus de détails contextuels sur cette étude, notamment ses objectifs et sa méthodologie, veuillez consulter ce RÉSUMÉ

Sources

  1. FAO (2019). Climate change and the global dairy cattle sector : disponible au ( en anglais seulement): http://www.fao.org/3/CA2929EN/ca2929en.pdf  
  2. Le rapport de 2012 portait sur la production laitière en 2011, tandis que le rapport de 2018 portait sur la production laitière en 2016.
  3. Environnement et Changement climatique Canada (2016). Rapport d’inventaire national 1990-2016 : sources et puits de gaz à effet de serre au Canada. Disponible au : https://unfccc.int/process/transparency-and-reporting/reportingand-review-under-the-convention/greenhouse-gas-inventories-annex-i-parties/national-inventory-submissions-2018
  4. Water Canada (2017). Statistics Canada Reports on Canada’s Renewable Freshwater and Water Use. Disponible au : https://www.watercanada.net/statistics-canada-reports-on-canadas-renewable-freshwater-and-water-use/
  5. Statistique Canada (2018). Utilisation des terres – Tableau 32-10-0406-01 (anciennement CANSIM 004-0203). Disponible au : https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=3210040601&request_locale=fr
  6.  

Notes

Plus sur le même sujet

Apprenez-en davantage

Résumé

Détails contextuels de l'étude menée par AGECO, notamment ses objectifs et sa méthodologie

Télécharger
Cinq mesures que nous prenons pour réduire notre impact environnemental

Les producteurs laitiers canadiens sont à l’affut des avancements scientifiques, adoptent de nouvelles technologies et améliorent leurs pratiques agricoles afin de réduire leur empreinte environnementale et contribuer à cultiver un avenir plus durable

En savoir plus