Développement durable : du sérieux pour les producteurs laitiers du Canada

Article 3 min

L'environnement est l’enjeu le plus important pour les jeunes d’ici. Chacun d'entre nous a un rôle à jouer pour ralentir le réchauffement climatique. C'est un problème qui nous concerne tous, et nos producteurs le prennent au sérieux. Voici ce qu'ils pensent de l'agriculture durable.

Par DFC - PLC, Équipe Communications

Points saillants

  • Pour les producteurs laitiers canadiens, le développement durable est une priorité
  • Plusieurs d'entre eux se sentent responsables de la terre qu'ils possèdent et veulent la transmettre aux générations futures
  • Certains producteurs laitiers partagent entre eux les mesures qu'ils prennent pour réduire leur impact sur l'environnement

Nous n’avons qu'une seule planète. C'est notre chez-nous. Pour la protéger de tout dommage supplémentaire que pourraient causer les changements climatiques, nous devons adopter des façons de faire plus durables. Les producteurs laitiers du Canada sont très attachés à leurs terres et ils sont directement touchés par les effets du réchauffement climatique. Il va donc sans dire qu'ils prennent cette question très à cœur. Voyez ce qu'ils en disent : 

Les changements climatiques : un enjeu majeur pour les producteurs laitiers canadiens 

Quand on parle d'environnement avec les producteurs laitiers, on voit clairement qu'ils se sentent connectés à la terre. Comme le dit Jeremy, un producteur du Manitoba : « Cette terre que je cultive est à moi et quand on possède un bien si précieux, on en prend soin, on s’en occupe et on le fait fructifier.» 

Les producteurs laitiers se sentent responsables de leur terre. Ils pensent donc au développement durable tous les jours. Jeremy insiste sur ce point, en disant : « Que ce soit dans nos tâches quotidiennes ou nos plans de culture annuels, nous faisons de notre mieux pour nous occuper de nos terres, parce que nous voulons protéger nos biens, à 100 %. » 

Richard, a Canadian farmer in his barn
« On doit respecter l'environnement parce que les terres qui nous entourent nous appartiennent et on veut les transmettre à la prochaine génération. On veut laisser notre ferme à nos enfants, on veut s’assurer que notre terre est prospère. On veut garder la qualité de la terre ou même l’améliorer », dit Richard, producteur laitier du Manitoba.

Développement durable :  sur la voie du progrès

« De nos jours, la production d’un litre de lait représente seulement le tiers de l'empreinte carbone de celle des années 1970.  C’est dû en partie aux nouvelles technologies qu’utilisent maintenant les producteurs », explique Jacob, producteur laitier du Manitoba. La production laitière a réduit son impact sur l'environnement au fil des ans. Jacob nomme quelques-unes des nombreuses mesures adoptées par les producteurs laitiers pour que cette réduction se poursuive : la réutilisation de l'eau qui circule d’abord dans les plaques de refroidissement du lait, puis qui sert ensuite à laver l'équipement, ainsi que la recherche de nouvelles façons de minimiser le gaspillage du fourrage.  

Michelle, une productrice laitière du Manitoba, ajoute que les producteurs laitiers canadiens s'efforcent de réduire l’impact sur l'environnement autant que possible en réutilisant les sacs, en recyclant le plastique et les filets des sacs d'ensilage et en utilisant le fumier pour nourrir la terre et les cultures.

Chaque jour, les producteurs posent des gestes concrets pour le développement durable, et il apportent des améliorations au fur et à mesure que les progrès technologiques et la recherche les guident. 

Gestion de l'offre et développement durable

Un grand nombre de nos producteurs laitiers considèrent également que la gestion de l'offre, un cadre agricole canadien qui contrôle l'offre de produits laitiers au Canada, est un système qui est durable car il empêche la surproduction. 

« On n’essaie pas de produire en abondance des produits pour lesquels nous devons ensuite trouver des marchés. On ne produit que pour nous-mêmes et pour nourrir les consommateurs d’ici. Pas pour nourrir le reste du monde. C'est du lait pour les Canadiens, par les Canadiens. Tout est produit par des fermes familiales qui produisent la meilleure qualité possible. En nous assurant qu’on ne fabrique pas une trop grande quantité de produit, on peut se concentrer sur la qualité et non sur la quantité. » -Jacob, producteur laitier du Manitoba

La ferme laitière canadienne et la biodiversité des sols

La rotation des cultures est importante pour maintenir la biodiversité du sol. En effet, la biodiversité est souvent perdue lorsque les fermes ne pratiquent qu'une seule culture (monoculture). Planifier la rotation de culture de différentes plantes sur plusieurs années permet d'enrichir le sol et de lutter contre les maladies et les agents pathogènes qui pourraient se développer si la même culture était faite année après année dans un même champ.  

Heureusement, beaucoup de producteurs laitiers canadiens pratiquent la rotation des cultures et constatent son impact positif. Éveline, une productrice laitière du Québec, se prononce sur cette situation : « Les producteurs laitiers vont travailler beaucoup à l'amélioration des sols, notamment par la rotation des cultures. Nous avons des fourrages, des grains. Ça nous permet de revaloriser nos terres agricoles, de diminuer notre apport en eau.  C’est une belle biodiversité qui va s’amener dans le sol, ça nous permet aussi de réduire les gaz à effet de serre. Ça nous permet d’améliorer nos pratiques environnementales. » Elle ajoute : « Les producteurs laitiers vont travailler aussi avec l’agriculture de précision. Apporter au sol ce dont il a besoin, au bon moment. Ça nous permet de revaloriser les terres, d’apporter aux sols les micro-organismes dont ils ont besoin et de diminuer l’apport en eau pour produire la même quantité avec le moins d’intrants possible. » 

Eveline, a dairy farmer from Quebec.
Éveline, une productrice laitière du Québec, nous informe sur des questions importantes comme l'agriculture durable.

Alors que nous continuons à chercher des moyens de réduire notre impact sur l'environnement, les producteurs laitiers canadiens continuent de mettre le développement durable au cœur de leurs préoccupations. Ils s'efforcent de laisser leurs terres dans des conditions dont ils peuvent être fiers, car beaucoup d'entre eux espèrent transmettre leurs fermes à la prochaine génération. 

À ne pas manquer